20-Le système de l’esclavage

Article précédent:
19-Les différents types d’avis de courtoisie

Que nous le comprenions ou pas, jusqu’à récemment, nous étions tous « légalement » des esclaves de la dette ou des esclaves « du travail », tout comme nos parents, nos grands-parents et nos arrière-grands-parents avant nous.

Depuis 1933, tout nouveau-né né devait être « enregistré », créant ainsi une personne morale, et refusant effectivement à cet enfant tout droit en tant que propriétaire de biens mobiliers et immobiliers.

L’acte d’inscription d’un enfant a consigné les droits en tant que bien meuble et l’enregistrement de la naissance était une manière trompeuse légale d’amener les parents à signer l’abandon du bébé. L’enregistrement de naissance était en fait un billet à ordre qui a été converti en une obligation d’esclave, qui a ensuite été vendue à une banque de réserve privée donnant effectivement la propriété de l’enfant à la banque.

Le contrat de chaque nouveau bébé a été scellé par une goutte de son sang ou par une impression d’encre de son pied sur l’acte de naissance. Cette « signature » a été utilisée pour créer sa valeur de vie, attestée par son travail et les taxes et les coûts de cette main-d’œuvre comme monnaie monétisée – tout cela destiné à garder les gens dans la servitude pendant toute la durée de leur vie.

Les banques ont été les esclavagistes modernes et, selon le dicton, « Celui qui possède la dette est propriétaire du peuple ». La façon dont le système de l’esclavage nous a été imposé signifiait que même si nous finissions par payer notre maison ou notre voiture, nous n’en étions jamais vraiment propriétaire parce que notre droit à toute propriété mobilière et immobilière a été abandonné à l’enregistrement de notre naissance.

Il s’agissait d’un processus légal depuis 1540 par l’intermédiaire d’un document appelé «Cestui Que Vie» (Trust) », et c’était encore en vigueur jusqu’à ce que les récentes décisions de l’UCC modifient le paysage légal et réintègrent le fait non réfutable que personne ne peut être le propriétaire de nous-même et de notre corps.

Le système de l’esclavage est resté intact depuis si longtemps en raison des doctrines éducatives, de l’influence de notre communauté dans son ensemble et du fait que tant de personnes ont accepté et embrassé leur esclavage en attendant que d’autres les aident ou pour leur dire ce qu’ils devraient/pourraient faire ou ne pas faire. La répression comme la police et les tribunaux assurèrent de nous maintenir dans l’esclavage et de nous incarcérer si nous choisissions de vivre comme individus LIBRES.

En fait, le système de l’esclavage nous a été imposé à tous (et maintenu pendant des siècles) en construisant des murs dans notre esprit par la propagande et le conditionnement, créant la croyance fausse que nous ne méritions pas mieux, que nous ne faisions pas partie d’un plan plus grand et que nous devrions plutôt nous contenter de ce que nous avions, les miettes et les «indulgences» qui nous ont été données par les Pouvoirs du Passé (Powers That Were (PTW)), alors que le système lui-même a récolté des millions de dollars chaque année, directement du sang et de la sueur de notre travail.

Mais plus maintenant. Maintenant tu es libre.

ET C’EST COMME ÇA .

19-Les différents types d’Avis de Courtoisie

Article précédent:
18-La validité globale des décisions UCC

Différentes situations exigent différentes mesures, voici donc les mesures que vous pouvez prendre.

1. “Action Papier”

Utilisez cette version en réponse à toute communication provenant d’une entité corporative forclose telle qu’une facture, un état de compte, une demande de paiement. Elle peut servir aussi comme suivi sur réception d’un subpoena, une infraction ou une citation à comparaître: J’ai reçu un document qui prétend être une facture à payer portant le numéro de référence allégué 1231456789 de Nom du Répondant à l’adresse, adresse complète du répondant désigné(e) ci-après par le “Répondant”.

2. “Incident”

Utilisez cette version pour un incident suite auquel aucune documentation n’a été remise, par exemple une arrestation, une détention, un emprisonnement. Il n’est pas nécessaire d’élaborer sur l’incident. Vous communiquez avec la personne impliquée, et ils savent déjà de quoi il s’agit, car ils y étaient. N’utilisez cette formule qu’à cette fin.

“Concernant l’incident survenu  le dixième jour de mars 2013 à Montréal (Qc) face au 5441, 2e avenue impliquant Nom du Répondant à l’adresse adresse du Répondant désigné(e) ci-après le “Répondant”.

3. “Action Future”

Utilisez cette version pour envoyer à tout individu agissant comme un agent d’une entité corporative forclose qui pourrait interagir avec vous dans le futur. Le fait que vous notifiiez un individu tel qu’un prétendu “Chef de Police” fait en sorte que toute personne dirigée par lui, directement ou indirectement, est aussi dûment notifiée en vertu de la disposition prévue dans la loi UCC-1-103: “UN AVIS AU RESPONSABLE EST UN AVIS À L’AGENT”.

L’Avis de Courtoisie avertit le Répondant de ses obligations d’informer ses agents: “Le Répondant s’expose à une responsabilité cumulative s’il instruit, dirige ou conspire avec d’autres collègues…” (voir à la page 2 de l’Avis de Courtoisie).

Dans le cas présent, gardez avec vous en tout temps une copie de vos termes et conditions. Ainsi si un “collègue” du Répondant interagit avec vous, vous êtes en mesure de lui démontrer que toute action de sa part va mettre (ou a mis) en force le contrat et que le Répondant et lui seront facturés. Concernant toute action future de Nom du Répondant à l’adresse adresse du Répondant désigné(e) ci-après le “Répondant”.

4. “Esclavage Forclusion Général”

Utilisez cette version pour un individu dont l’activité consiste à perpétuer le SYSTÈME D’ESCLAVAGE vous causant des dommages (mesurables).

Le Proposant avise dûment et officiellement le Répondant que le Répondant devient, à compter de cet instant et dorénavant, légalement et légitimement responsable et imputable personnellement quant au principal et au triple en dommages, tel que prévu dans le droit commun, pour toute action illégitime ou illégale de sa part à l’encontre du Proposant, incluant toute action directe ou indirecte, qui causerait ou aurait pour résultat d’infliger tout dommage au Proposant, incluant toute blessure physique, détention physique, saisie de toute propriété, tout dommage à toute propriété, tout dommage financier ou tout autre dommage mesurable et de quelque nature que ce soit au détriment du Proposant.”

C’est à vous de juger de la pertinence de vous servir de cet Avis de Courtoisie. Exemple: si vous sentez que les activités de “Monsanto” vous affectent négativement, vous pouvez envoyer cet Avis de Courtoisie à tout individu de la soi-disant corporation Monsanto, incluant ses soi-disant officiers. S’ils répondent, vous pouvez alors les facturer. Notez que les termes et conditions qu’ils acceptent sont des frais quotidiens dans cet exemple. En ce qui concerne l’exploitation et la perpétuation de tous les systèmes monétaires privés et leurs mécanismes d’émission et de recouvrement, en ce qui concerne tous les systèmes judiciaires qui opèrent des SYSTÈMES D’ESCLAVAGE à l’encontre du Peuple Unique (en référence à “One People” tel que défini dans le document UCC# 2012079290), exercé par Nom du Répondant, à l’adresse adresse du Répondant désigné(e) ci-après par le “Répondant”.

5. “Esclavage Forclusion Individuel”

Cette version est similaire à la précédente à l’exception qu’elle spécifie les dommages causés et le nom de l’individu qui en souffre, ce qui vous cause des dommages indirectement.

Le concept général qui s’opère ici est basé sur le principe que tout dommage à un individu constitue un dommage à la collectivité. Il est applicable notamment dans la situation où on supporte des individus harcelés par le système alors que plusieurs personnes font parvenir des Avis de Courtoisie en support à un individu. Ceci a pour effet d’envoyer un message FORT à ceux qui perpétuent l’esclavage.

En ce qui concerne l’exploitation et la perpétuation de tous les systèmes monétaires privés et leurs mécanismes d’émission et de recouvrement, en ce qui concerne tous les systèmes judiciaires qui opèrent des SYSTÈMES D’ESCLAVAGE à l’encontre du Peuple Unique (en référence à “One People” tel que défini dans le document UCC# 2012079290), plus spécifiquement: inscrire ici le dommage exercé sur nom de la victime par Nom du Répondant à l’adresse adresse du Répondant désigné(e) ci-après par le “Répondant”.

18-La validité globale des décisions UCC

Article précédent:
17-Avis de courtoisie et avis de renonciation

La grande question sur laquelle nous devons être très clairs est la suivante: si le Code de Commerce Uniforme (UCC) qui est originaire des États-Unis, comment et pourquoi les règles de l’OPPT et de I-UV sont-elles valides et applicables dans chaque nation et pour chaque personne du monde?

Un peu d’histoire … Le Code de Commerce Uniforme (UCC) a été publié pour la première fois en 1952 pour harmoniser les lois et autres transactions commerciales aux États-Unis, ainsi que pour décourager activement l’utilisation de formalités légales dans les contrats d’affaires afin de permettre aux entreprises d’aller de l’avant sans l’intervention d’avocats ou la préparation de documents sophistiqués.

Il est, cependant, important de savoir que TOUS les pays et les États de ce monde sont devenus des sociétés enregistrées légalement auprès de la Securities and Exchange Commission des États-Unis (SEC). Cela signifie que TOUTES les décisions de l’UCC sont légalement applicables aux entités de TOUTES les nations et que TOUS les « employés » (citoyens) de tous les pays du monde sont également reconnus et traités comme des sociétés légales et sont enregistrés comme « navires » commerciaux dont la « valeur » peut être commercialisée et vendue en tant que bien meuble.

Vous pouvez simplement consulter le site: http://www.sec.gov/edgar/seearchgar/companysearch.html et rechercher soit SIC 8888 (pour ‘Foreign Governments’) soit SIC 8880 (pour ‘American Receipt Depository’) et voir par vous-même si votre « pays » est inscrit en tant qu’entité commerciale à la bourse des États-Unis. Si votre pays y est, vous y êtes. Vous verrez également les rapports annuels que votre « pays » enregistre chaque année auprès de la SEC, dans le cadre de son obligation juridique et commerciale.

Que faire maintenant?

L’un des nombreux changements importants qui se sont produits depuis les décisions initiales de l’OPPT est que nous vivons maintenant dans un monde de responsabilité et de fiabilité illimitées, et ce changement incroyable de paradigme commence à se déployer en ce moment même.

Alors, pourquoi la vie quotidienne est-elle toujours la même? Bien que l’ancien système soit toujours en déni et bien qu’il y ait des négociations en continu au plus haut niveau, les nouvelles de l’existence du Trust (de la Fiducie) ont été maintenues hors des médias traditionnels par l’ancien système d’entreprises pour tromper délibérément le peuple uni de cette planète et pour les empêcher d’apprendre la vérité.

Vous faites maintenant partie du changement de paradigme. Vous êtes THE ONE PEOPLE.

L’utilisation des documents de l’OPPT légitimement et légalement est un défi pour certains individus qui agissent toujours dans l’ignorance du nouveau système ou qui sciemment, volontairement et intentionnellement tentent d’usurper, de violer, d’envahir, d’abroger, de subjuguer ou d’accuser d’insubordination tout ÊTRE sur cette planète. C’est aussi une invitation à participer de manière transparente, avec intégrité, à la plus grande période de changement jamais vue sur cette planète.

Dans les mois, les années à venir, notre monde va changer au-delà de toute connaissance. Notre véritable histoire sera révélée en même temps que la vérité sur le système dans lequel nous avons vécu. De nombreuses technologies qui nous ont été cachées seront révélées et publiées, y compris la production d’électricité, la santé et les transports. La guerre, la maladie et la pollution seront une chose du passé.

Chacun d’entre nous doit faire sa propre recherche. De la patience est nécessaire alors que nous développons notre propre compréhension de ce qui se passe et choisissons ce que nous faisons de cette information uniquement si elle résonne en chacun de nous.

Une chronologie détaillée …

Enquête de déclenchement

1. Mars 2009: une enquête est lancée par la Banque Mondiale sur les « prêts miroirs », elle a duré trois mois
2. Juillet 2009: les enquêtes ont débuté sur des emprunts frauduleux et des pistes papier

Phase 1: Rapport de paradigme

1. Juin 2010: le rapport de paradigme est achevé.
2. Le 11 décembre 2010: Heather fait connaissance avec un outil appelé «Trust public».

Phase 2: Test du processus judiciaire et de ses liens avec les banques

1. Janvier 2011: l’équipe commence une phase de test sur la maison de Heather
2. Juin 2012: fin de la phase de test sur la maison de Heather
3. 3 mai 2012: dépôt à l’UCC – Enregistrement du débiteur, de l’État débiteur et des débiteurs internationaux

Phase 3: travailler avec le PTW pour une solution

1. 4 juillet 2012: les fiduciaires annoncent qu’ils vont faire l’appel de fonds propres.
2. Le 7 juillet 2012: les fiduciaires émettent les ordres pour les dépôts à soumettre à l’UCC.
3. Octobre 2012: Pas de réfutation – Les systèmes d’esclavage privé sont maintenant saisis.
4. 22 octobre 2012: les fiduciaires demandent à inspecter l’or en Suisse.
5. 28 novembre 2012: dépôt à l’UCC – Déclaration de faits

Phase 4: les documents UCC deviennent des décisions globales

1. 25 décembre 2012: première annonce officielle du nouveau paysage légal
2. 24 mars 2013: dépôt à l’UCC – l’Être et l’Échange de Valeur Universel (I and Universal Value Exchange)
3. 9 avril 2013: le cadeau I-UV est accepté.

Vous avez obtenu votre liberté et maintenant vous devez l’utiliser judicieusement et pour le plus grand bien de tous. Ainsi…

“Continuez d’imaginer des limites absentes et créez ce que vous imaginez.”

17-Avis de courtoisie et avis de renonciation

Article précédent:
16-Comment fonctionne un Avis de Courtoisie?

Pourriez-vous avoir un Avis de Courtoisie à votre disposition dans votre véhicule en tout temps pour l’utiliser au besoin ou pourriez-vous notifier le “ministre des Transports”, le “ministre de la Justice” et chaque individu de votre poste de police local avant de prendre le volant? Bien que la réponse soit affirmative dans les deux cas, nous vous suggérons de ne pas utiliser à outrance l’Avis de Courtoisie et nous vous suggérons d’éviter toutes situations potentiellement difficiles, spécialement si les individus que vous notifiez n’ont jamais été notifiés par vous auparavant. Agissez avec discernement. Souvenez-vous, vos termes et conditions s’appliquent uniquement après que l’Avis de Courtoisie ait été reçu et lu par le Répondant et après que le Répondant ait mis en force le contrat en contrevenant à au moins une des dispositions de vos termes et conditions et/ou de sa liste de tarifs.

La situation ressemble à un sport quelconque dans lequel l’arbitre sifflerait un arrêt de jeu. Tout s’arrête. Le Répondant est mis au courant des nouvelles règles du jeu. Il est libre ensuite de continuer à jouer selon ces nouvelles règles ou de quitter la partie sans dommages. C’est à lui de choisir.

Les termes et conditions ne peuvent pas s’appliquer rétroactivement. Elles s’appliquent uniquement à compter du moment où elles sont reçues par le Répondant. Par exemple, pour une action qui a commencé 2 ans auparavant, vos termes et conditions ne peuvent pas s’appliquer sur les événements survenus avant la réception de l’Avis de Courtoisie. Pour en revenir à l’allusion du paragraphe précédent, les buts ne peuvent pas être déplacés pendant que l’action se déroule. Vous ne pouvez pas facturer rétroactivement.

Pour intervenir avec l’Avis de Courtoisie sur des procédures judiciaires déjà lancées et toujours en cours, vous devez attendre le prochain contact verbal ou écrit de l’individu avant de le notifier et le processus de facturation pourra commencer à partir de là, selon ses actions futures.

Les forclusions et les saisies ont fermé définitivement le “système légal”. Aucun individu ne peut, légitimement, continuer à vous contacter ou interagir avec vous concernant toute action judiciaire en suspens ou en cours de déroulement. Après réception de votre Avis de Courtoisie par ces individus, le processus de facturation pourra commencer immédiatement après leur prochain contact verbal ou écrit avec vous.

L’Avis de Renonciation

Un avis de renonciation devrait être annexé à chaque facture que vous envoyez. L’avis de renonciation donne l’opportunité au Répondant de se soustraire à toute réclamation de votre part, de façon rétroactive. Ceci veut dire: aucune facture à payer. Toutefois, l’avis de renonciation s’accompagne de l’engagement irrévocable de la part du Répondant à interrompre et abandonner définitivement toute action à votre endroit. Vous ne voulez pas qu’il change d’idée pour revenir ensuite à la charge. Vous obtenez ainsi le résultat désiré. Le silence et l’interruption de toute action de la part du Répondant, à l’exception de son engagement écrit à se retirer définitivement et irrévocablement de la situation pour mettre ainsi fin au contrat. Cela constitue également une voie de sortie décente et élégante pour un dur à cuire qui s’extirpe d’une situation embarrassante causée par un changement social majeur dont il n’était pas conscient. C’est la voie honorable à prendre.

Alternativement, si d’aventure votre Répondant est en mesure de vous soumettre un contrat légitimement contraignant qui vous lie personnellement à lui, un contrat dans lequel vous vous êtes engagé en toute connaissance de cause, volontairement et intentionnellement avec lui personnellement, et ce, avant que vous lui fassiez parvenir votre Avis de Courtoisie, alors, vos termes et conditions ont été soumis de façon illégitime et ils n’ont aucun fondement… Vos termes et conditions sont non-valides et vous avez agi dans le déshonneur. Vous ne pouvez pas le facturer ou alors, si vous le faisiez, il serait dans la situation légitime de vous facturer, en retour, tous les montants que vous lui facturez avec des dommages en sus.

Notez qu’il est HAUTEMENT IMPROBABLE que cela puisse survenir, et cela, pour deux raisons :

Les forclusions et les saisies ont rendu non-valides tous les contrats conclus en vertu de l’ancien système (contrats passés, présents ou futurs).

Le contrat vous liant au Répondant devrait être de nature personnelle, en tant qu’individu et non en tant que représentant d’une prétendue corporation.

En résumé, la Renonciation donne une voie de sortie au Répondant. Si le Répondant refuse votre offre de se soustraire à vos factures, il reconfirme le fait qu’il a accepté votre offre contractuelle et qu’il a accepté d’être lié à vos termes et conditions.

16-Comment fonctionne un Avis de Courtoisie?

Article précédent:
15-Les forclusions et le nouveau paradigme

Vu que les banques et anciens gouvernements ont été forclos et saisis en 2012, très peu de gens prennent la chose au sérieux, et le manège des anciens employés continue pour harceler désormais dans son statut d’individu, un individu responsable sans le savoir.

L’employé croit toujours qu’il travaille pour une banque prestigieuse ou un département gouvernemental important. Dans son esprit, il doit travailler pour vivre (survivre), payer ses factures, ses cartes de crédit, son hypothèque, ses impôts, les frais scolaires de ses enfants, sa nourriture, ses divertissements, etc. Par son TRAVAIL, la femme/l’homme soutient sa famille et améliore sa réputation et sa carrière. Puis survient un Avis de Courtoisie qui vient assombrir ses illusions, il fait face à un choix et doit prendre une décision. Vos termes et conditions lui présentent de nouvelles règles d’engagement basées sur la nouvelle situation.

De votre côté, c’est comme si vous veniez d’ouvrir un nouveau commerce et vous venez d’afficher votre liste de prix. Vous attendez maintenant des clients. Si vos clients potentiels n’aiment pas vos termes et conditions, ils sont libres de sortir et d’aller où bon leur semble.

C’EST MAINTENANT SON CHOIX D’INTERAGIR OU NON AVEC VOUS. En envoyant l’Avis de Courtoisie au Répondant avec, en pièce jointe, une copie des documents que vous avez reçus de sa part, vous l’informez que vous ne désirez subir aucun dommage illégitime de sa part, et vos termes et conditions lui annoncent ce qu’il lui en coûtera s’il outrepasse cet avis et qu’il entre en contrat avec vous. Toute interaction subséquente du Répondant se fait selon vos termes et conditions, le contrat est automatiquement mis en force, et la responsabilité personnelle du Répondant, en termes d’once troy d’argent pur à 99,9%, commence à lui être imposée. S’il continue à vous harceler ou à vous causer du tort tout en refusant de payer les factures que vous générez selon les situations que vous rencontrez en relation avec votre liste de tarifs, vous avez l’option d’enregistrer un UCC contre lui. Cette option est distincte de l’Avis de Courtoisie et ne sera pas discutée ici.

Dans son essence, l’Avis de Courtoisie est non seulement basé sur le droit commun et la Loi de l’UCC, il est aussi basé sur la Loi Universelle: “Le libre choix d’un individu est permis tant et aussi longtemps qu’il n’empiète pas sur le libre choix d’un autre individu”. Vos Termes et Conditions sont l’expression de VOTRE LIBRE CHOIX. Vous exprimez votre libre choix en vertu de la Loi Universelle et vous maintenez fermement votre position en vertu du droit commun.

À moins qu’il n’existe déjà, préalablement, entre le Répondant et vous, un autre contrat légitime vous liant personnellement, les seuls termes et conditions qui sont en jeu sont les vôtres, et vous les offrez pour acceptation ou non. S’il interagit à nouveau avec vous, de quelque façon que ce soit, il vient de les accepter. S’il communique votre dossier à quelqu’un d’autre, il vient aussi de les accepter. Nous y reviendrons plus loin.

La livraison et le moment opportun

Chaque Avis de Courtoisie doit être envoyé à un Répondant par une ou plusieurs de ces méthodes: courriel, télécopieur, livraison de main à main ou courrier recommandé. Veuillez toujours conserver en archives la date et le moyen de livraison.

Prenez soin aussi de choisir le moment opportun pour faire parvenir votre Avis de Courtoisie. Votre Avis sera probablement au meilleur de son efficacité s’il est livré de manière privée, sur papier ou numériquement, à un moment non critique pour le Répondant. En évitant ainsi la confrontation, l’Avis de Courtoisie a de bonnes chances d’être lu en entier, mieux compris, susciter des recherches et obtenir l’effet désiré: que le Répondant renonce à toute action ultérieure à votre endroit.

Voici quelques exemples de situations qui pourraient susciter la confrontation:

– Un soi-disant “Juge” pendant qu’il siège à la cour: l’embarras potentiel suscité par votre Avis de Courtoisie face à l’audience pourrait, avant même qu’il soit lu en entier, se conclure par son rejet pur et simple…, allant même jusqu’à votre arrestation pour outrage au tribunal ou encore l’imposition d’une ordonnance d’évaluation psychiatrique. Ce n’est pas ce qu’on appelle une livraison efficace.

– Un soi-disant “Policier” sur l’accotement de la route: interagir avec une personne armée dont l’entraînement consiste à restreindre illégitimement les mouvements de toute personne qui cherche à le confondre N’EST PAS recommandé. Vous pourriez être confronté à une situation potentiellement dangereuse de façon immédiate. Vous devez gérer la situation de la bonne manière: pacifiquement et animé par de bonnes intentions. Acceptez la contravention et, plus tard, faites parvenir votre Avis de Courtoisie au soi-disant “Policier” en utilisant cette contravention comme motif pour la lui soumettre.

En tout temps, demeurez conscient que l’individu que vous notifiez n’est autre qu’un être humain vivant sur cette même planète, tout comme vous. Tel que souligné précédemment, il est recommandé de notifier uniquement les individus qui interagissent avec vous directement, en personne ou sur papier. Par exemple, si vous devez notifier un soi-disant policier, vous ne notifiez pas son soi-disant supérieur à moins que celui-ci vous contacte directement pour faire un suivi.

Bien que le soi-disant supérieur ait engagé sa responsabilité personnelle en donnant instruction à son subalterne de vous menacer, il convient d’utiliser l’Avis de Courtoisie avec parcimonie. Réfléchissez bien sur le QUAND et le COMMENT, lorsque vous avez recours à l’Avis de Courtoisie.

15-Les forclusions et le nouveau paradigme

Article précédent:
14-Un peu d’histoire pour mieux comprendre

Toute l’histoire a commencé parce que trois avocats ont travaillé dans le plus grand secret pendant trois ans avant de pouvoir accuser les banques de crimes.

Suite à ces accusations, on a demandé aux banques de réfuter les accusations, les avisant qu’une absence de réponse constituait un aveu. Elles ne les ont pas réfutées, alors elles ont perdu par défaut, et le remède (la saisie ou forclusion) a été promulgué.

Mais, même si tout cela repose sur des enregistrements effectués par l’OPPT à l’UCC qui n’ont pas été réfutés, exactement comme les banques font valoir leurs Jugements par Défaut, les prétendus présidents et chefs de direction de ces soi-disant banques saisies, les prétendus ministres de ces soi-disant gouvernements forclos, les prétendus juges et les prétendus agents de police, etc. ne peuvent changer ou ne pas faire changer ou ne pas faire supprimer ces enregistrements à l’UCC en essayant d’invoquer des arguments et en essayant de s’y opposer, même dans les prétendues cour de justice de l’ancien système. Ils ne peuvent annuler la forclusion de tout le système.

Alors, ne vous semblerait-il pas logique d’utiliser à votre tour les mêmes documents que l’OPPT a utilisés pour saisir les prétendus gouvernements et les prétendues banques, notamment pour faire savoir à leurs employés ce qui est arrivé à la corporation qui les emploie? Bien sûr que oui!

Imaginez-vous une ancienne corporation telle qu’une soi-disant banque ou un soi-disant “gouvernement”, imaginez-vous que les vitres et les verres de sécurité ont disparu, les murs et les portes se sont envolés, les fondations n’y sont plus, comme si les guichets et les bureaux flottaient dans l’espace. Le filet de sécurité corporatif a disparu! Tout est maintenant exposé au grand jour, et chaque ancien employé assis à son bureau est maintenant seul, en tant qu’individu. De ce fait, pensez-vous que ça a un sens d’écrire à de prétendus cadres de la soi-disant banque tel que le président-directeur général ou au prétendu ministre du soi-disant gouvernement? Bien sûr que non!

Agir ainsi contredirait le nouveau paradigme de la légitimité en leur donnant une importance qu’ils n’ont plus. Si vous décidez d’utiliser des Avis de Courtoisie, ils doivent être consistants avec la nouvelle situation en place depuis le changement de paradigme. Concentrez-vous sur ceux qui s’adressent à vous pour atteindre le but que vous visez avec vos Avis de Courtoisie. Comme les soi-disant banques et les soi-disant “gouvernements” sont forclos et saisis, leurs anciens employés, toujours dans l’ignorance, ont 3 options suite à la réception de l’Avis de Courtoisie:

– Abandonner et laisser tomber… Cesser leurs actions à votre endroit et vous laisser en paix.

– Ignorer l’Avis de Courtoisie, prétendre que la corporation existe toujours et continuer à vous harceler, ce qui met immédiatement leur responsabilité personnelle à rude épreuve.

– Fournir une preuve d’un contrat légitime contraignant déjà existant entre lui et vous, en tant qu’individus.

Être responsable va dans les deux sens

Les enregistrements de l’OPPT à l’UCC ont modifié le paysage “légal” de la planète. En fait, le mot légal est remplacé par le mot légitime dans le nouveau paradigme. Les lois gouvernementales de tous les soi-disant pays ont toutes été abolies, et seules la Loi Universelle, le droit commun ou coutumier et le Code Commercial Uniforme (Uniforme Commercial Code ou UCC) demeurent en vigueur. C’est cela que vous soulignez dans l’Avis de Courtoisie que vous allez envoyer en tant que Proposant. Le destinataire de votre Avis de Courtoisie appelé Répondant est dorénavant tenu imputable personnellement de ses gestes, et sa pleine responsabilité est illimitée. Il n’y a pas de plafond aux dommages qu’il peut subir s’il persiste à vous attaquer. Attention, car cela veut dire que vous aussi êtes totalement imputable, et que votre responsabilité personnelle est illimitée pour les gestes que vous posez et les dommages que vous occasionnez. N’êtes-vous pas responsable de vos propres actions? Bien évidemment que si!

Le rôle des responsabilités peut facilement s’inverser. Prenons un exemple: ne tirez pas sur un voleur qui s’enfuit! Le petit voleur deviendrait ici la plus grande victime, car votre réponse serait excessive: vos représailles seraient disproportionnées en rapport à la menace physique qui diminuait puisque le voleur s’éloignait de vous en s’enfuyant. La vengeance n’a pas sa place dans le nouveau paradigme où il y a suffisamment de tout pour tout le monde.

Plus simplement: ne faites de tort à personne, et acceptez la pleine responsabilité pour tous les gestes que vous posez. Vous faites partie de ce nouveau paradigme vous aussi. Vous en êtes un acteur comme tous les autres êtres humains sur terre. Si vous agissez au détriment du bien public ou si vous causez du tort à quelqu’un, l’Avis de Courtoisie ne vous protégera pas. Dans le droit commun, tout être humain peut en détenir un autre, opérer une sorte d’arrestation civile. Ce qui s’ensuit se règle dans la légitimité*.

*Legal (en anglais) = Légal (en français), ce qui correspond à la Lettre de la Loi, aux mots. Et Lawful (en anglais) = Légitime (en français), ce qui correspond à la Substance de la Loi, à l’esprit.

Dans l’ancien système, on pouvait poser des gestes totalement illégitimes qui causaient du tort, tout en demeurant dans la “légalité”. C’est ce que les soi-disant “gouvernements” et les soi-disant “banques” ont fait, continuellement! Des centaines de milliers de fois par jour dans le monde entier!

14-Un peu d’histoire pour mieux comprendre

Article précédent:
13-Comprendre la technique de forclusion

Avant de continuer l’approfondissement du savoir sur la question du nouveau paradigme, il est utile de savoir ce qu’est le CCU ou en version anglaise UCC. Il s’agit du « Uniforme Commercial Code ».

Le Code Commercial Uniforme

Le CCU de droit civil gouverne la législation du commerce mondial et cela de façon parallèle à la « Common Law » qui est le droit coutumier ancestral toujours applicable.

Le CCU gouverne les relations entre les entreprises partout dans le monde et il s’applique également aux personnes. Posant un cadre juridique précis, le CCU n’est ni mauvais ni nocif en lui-même, mais comme beaucoup d’autres choses dans ce monde, il a été utilisé frauduleusement comme un outil pour progressivement mettre en place un système esclavagiste et de contrôle opéré par une minorité d’individus en place à des postes de monopole et de pouvoir. Savez-vous que tous les gouvernements du monde sont des multinationales?

Le CCU est « la bible » du commerce; il détermine précisément la juste législation des relations d’affaires et du commerce international. Le système commercial dans sa globalité pivote autour des réglementations du CCU. La législation du CCU n’est pas enseignée dans les centres de formation juridique, mais reste exclusivement le domaine des multinationales et de leurs agents, qui forment leurs employés des départements juridiques et contentieux à la législation du CCU comme exigé – conservant ainsi la connaissance de cet important mécanisme « en interne ». C’est pourquoi, il n’est pas surprenant que peu de personnes comprennent comment fonctionne le CCU, et comprennent encore moins comment il a été utilisé frauduleusement pour maintenir les peuples du monde en esclavage.

Les initiateurs de l’OPPT

Il s’agit de trois personnes: Heather Tucci-Jarraf, Calab Skinner et Hollis Hillner qui sont devenus les administrateurs de l’OPPT.

Heather fut professionnellement impliquée dans le CCU pendant quelques temps, et comprit comment « les Pouvoirs en place » avaient manipulé le CCU pour contrôler le monde financier à un très haut niveau. Les administrateurs ont aussi fait des recherches poussées pendant plusieurs années et furent soutenus par quelques « agents en place » qui étaient également las de ce système esclavagiste. Les administrateurs de l’OPPT publièrent ensuite un rapport basé sur leurs découvertes qu’ils appelèrent « le Procès-verbal du modèle », qui concluait que les multinationales opérant sous le couvert des gouvernements des nations et des systèmes financiers commettaient une trahison contre le peuple de cette planète, sans que celui-ci le sache, le veuille ou ait manifesté son accord. Du fait que les administrateurs de l’OPPT en détenaient la preuve, ils ont travaillé à la création de documents enregistrés par le CCU lui-même et ont déclaré la saisie de tout le système. Le terme « saisie » utilisé ici signifie: « dénoncer, défaire, fermer, bannir, ou opposer à fin de non recevoir ».

L’OPPT fut créé quand les Administrateurs s’unirent et poursuivirent de manière conséquente leur mission. Le document de trust fut rédigé selon la constitution originelle des USA, celle, justement, qui fut abandonnée quand le gouvernement des USA fut transformé en multinationale. L’OPPT relie à présent tous les individus de la planète à ce Trust en tant que bénéficiaires par des titres, et ce Trust est reconnu comme « le Peuple Uni, créé par le Créateur. » En agissant ainsi, les administrateurs ont donné un cadre au Trust comme étant d’une valeur supérieure à toute autre – le Trust se place entre le Créateur et les « états d’existence » de la Terre. Ces « états d’existence » de la Terre sont les bénéficiaires du Créateur et en même temps les gardiens des manifestations du Créateur sur Terre. Sur le plan légal, il ne peut y avoir de proclamation supérieure à celle du Trust Public du Peuple Uni, exceptée celle exprimée par le Créateur.

En 2012, les Administrateurs ont déposé une série de dossiers d’investigations complexes enregistrés par le CCU au nom de ses bénéficiaires, le Peuple Uni. Sur Internet, on peut trouver tous les détails des dossiers de l’OPPT. Si vous vous amusez à les chercher, vous allez découvrir qu’il s’agit de textes hautement juridiques et très denses, car ils sont destinés à des fins de notification ou de saisie juridique et ne s’adressent pas au grand public, bien qu’ils soient publics.

Les dossiers du CCU sont des enregistrements publics et suivent des procédures habituelles. Selon les règles du CCU, lorsque l’on procède à une poursuite contre une entité, « le Débiteur » a le droit de contester l’accusation, de s’y opposer. Si cette contestation n’est pas reçue dans les délais impartis, une décision par défaut s’applique, suivie de la cessation d’activité de cette entité. Dans ce cas, basé sur les fondements de ne pas en avoir apporté la preuve contraire, elle est accusée de trahison par le « Peuple Uni », et l’entité est forclose.

Le plus important à comprendre c’est que le CCU s’impose comme cadre légal s’il n’est pas démontré opposable. Les administrateurs de l’OPPT se sont donc assurés de créer une situation légale au travers de laquelle les individus et les entités qui forment les « Débiteurs », dans le cas présent principalement les sociétés financières et gouvernementales n’aient aucune possibilité de s’opposer aux accusations. Comment était-ce possible? Étant donné que les réclamations pour esclavagisme sont vraies, aucune opposition ni contestation ne put être reçue. Le « Débiteur » fut de fait coupable de trahison.